Brioche à l’épeautre, un peu comme un Zuckerkueche

IMG_0128-pola

Chez moi, les après-midis pluvieux et où je m’ennuie à mourir sont très souvent synonymes de boulange.

J’avais très envie de faire un Kugelhopf, mais je n’avais pas les traditionnelles amandes pour garnir mon moule. Je me suis donc dirigée vers une autre recette qu’on fait beaucoup en Alsace (enfin que ma maman fait souvent…!): le Zuckerkueche. Il s’agit ni plus ni moins qu’une tarte au sucre: une base de pâte briochée recouverte de beurre et de sucre avant d’être enfournée.

J’ai utilisé de la farine d’épeautre, pour changer un peu. La recette pour la brioche viens d’ici. Je l’ai beaucoup appréciée car elle donne une pâte peu sucrée et peu grasse, parfaite pour compenser la richesse de la garniture!

  • 300ml de lait (j’ai utilisé du lait de riz, prenez ce que vous avez sous le coude!),
  • 500g de farine d’épeautre blanche,
  • 1 sachet de levure boulangère sèche,
  • 40g de beurre fondu,
  • 1 cuillère à café de sel,
  • 40g de sucre en poudre,
  • 1 oeuf,
  • pour la garniture: 50g de beurre + 125g de sucre en poudre + un peu de lait + un peu de cannelle.

Délayer la levure dans le lait juste tiédi. Laisser reposer quelques instants.

Pendant ce temps, verser la farine, le sucre en poudre et le sel dans un grand saladier. Mélanger et ajouter le beurre fondu et l’oeuf battu. Commencer à mélanger à la cuillère en bois, et verser le lait et la levure. Pétrir pendant 5 bonnes minutes. Ajouter un peu de farine si la pâte est trop collante. La rassembler en boule et laisser lever à l’abri des courants d’air et dans un endroit chaud pendant une bonne heure.

Dégazer la pâte et en garnir un moule à tarte profond bien beurré. Badigeonner le dessus d’un peu de lait. Faire des trous dans la pâte avec les doigts et y enfoncer un petit morceau de beurre. Saupoudrer de cannelle et répartir le sucre.

Enfourner pour 30 minutes à 180°C.

IMG_0131