Spaghettis complets au brocoli et au pesto

Une recette de Jamie Oliver efficace et délicieuse, comme toujours!! Tirée de « Tout le monde peut cuisiner », son dernier opus au titre assez cul-cul je trouve, mais qui compile nombre de recettes incontournables pour la cuisine du quotidien. A mon avis, vous n’avez pas fini de voir des recettes de ce bouquin sur ces pages!

Comme très souvent, la recette a été adaptée en fonction du contenu des mes placards et de mon frigo. Ainsi, les spaghettis complets ont remplacé les tagliatelles et le pesto en bocal a été remplacé par un reste de pesto maison (recette à la fin du billet), que j’avais confectionné pour une pasta party (pour laquelle j’ai également préparé des raviolis maison à la ricotta et à la roquette, à peine comestibles, malheureusement…).

Pour 4 personnes:

  • 1 pomme de terre moyenne,
  • 1 tête de brocoli,
  • 70g de parmesan fraîchement râpé,
  • 400g de spaghettis complets,
  • 4 cuillères à soupe de pesto.

Laver, peler la pomme de terre et la détailler en fines lamelles à l’aide d’un économe. Couper la tige du brocoli, la peler et la couper en deux et l’émincer finement. Détailler le reste du brocoli en fleurettes.

Porter une grande casserole d’eau salée à ébullition. Y mettre les spaghettis et les tiges de brocoli. Faire cuire 8 minutes. Deux minutes avant la fin de la cuisson, ajouter les fleurettes de brocoli et les lamelles de pomme de terre. Egoutter le tout, en réservant un peu d’eau de cuisson. Remettre le tout dans la casserole en y ajoutant le pesto et la moitié du parmesan. Bien remuer le tout, en ajoutant un peu d’eau de cuisson si la sauce paraît trop épaisse.

Répartir les pâtes dans les assiettes de service et saupoudrer du parmesan restant.

« Mon » pesto: (pour un petit bocal)

  • 1 petite gousse d’ail,
  • 50g de noix de cajou non salées,
  • 1 gros bouquet de basilic,
  • 50g de pecorino fraîchement râpé,
  • le jus d’un demi-citron,
  • 200ml d’huile d’olive,
  • 1 pincée de sel.

Faire toaster les noix de cajou à sec dans une poêle. Mettre la gousse d’ail et le sel dans le bol d’un mixeur, mixer rapidement. Ajouter les noix de cajou, mixer rapidement. Ajouter le basilic et mixer à nouveau, mais pas trop: on veut obtenir un pesto encore un peu grossier et texturé (c’est meilleur comme ça!).

Verser la préparation obtenue dans un petit bol et y incorporer le pecorino râpé et le jus de citron. Verser l’huile d’olive en filet et mélanger pour avoir un pesto homogène.

Conserver le pesto dans un bocal en verre propre, au réfrigéreteur jusqu’à 1 semaine. A déguster avec des pâtes évidemment, ou du poulet grillé ou un morceau de poisson blanc.